Quand j’ai fait mon burn-out en 2013, je disposais d’une estime de moi extrêmement basse.

Je me faisais marcher sur les pieds :

  • par mon amoureux,

  • par certains collègues,

  • par certaines personnes de mon entourage proche,

  • par mes horaires surdimensionnés et ahurissants,

  • par mon besoin d’argent, par un voisin qui bloquait l’accès à mon garage et qui me réveillait la nuit avec de la musique forte (nos maisons étaient mitoyennes),

  • par mes trajets quotidiens longue distance,

  • par mon besoin d’être une mère parfaite qui mène ses enfants aux activités diverses,

  • par mon besoin de répondre aux injonctions de la société qui nous imposent d’avoir une maison parfaitement tenue.

Toutes ces situations m’ont menée au burn-out.

Pourquoi ? Car je n’avais pas une très haute estime de moi. Elle était même très basse. Au plus bas.

Alors, j’ai tout envoyé valsé : l’amoureux, les collègues, les proches toxiques, les horaires, le besoin d’argent, les deux jobs et les trajets, le besoin d’être une mère parfaite et les injonctions des autres.

J’ai appris à m’aimer, me respecter, m’estimer.

Je me suis écoutée.

J’ai décidé de créer la vie que je méritais. J’ai créé mon job sur mesure, j’ai fait du tri dans mes relations pour ne garder que les meilleures, j’ai décidé de prendre soin de mon corps en l’écoutant et de ma santé, j’ai déménagé, j’ai décidé de me détacher du regard des autres et des injonctions diverses.

Eh bien, l’estime de soi c’est ça.

C’est être conscient de sa valeur, de ce que l’on mérite, de ses failles et de ses qualités et l’accepter.

C’est poser des limites aux autres et à soi-même parce que l’on s’aime et que l’on se respecte. C’est s’affirmer sans blesser, sans se soumettre, sans agresser, humilier ou manipuler.

C’est agir en fonction de ce que l’on estime mériter. Se donner ce que l’on mérite

C’est en finir avec une vie subie pour passer à une vie que l’on se crée pour être heureux.

C’est s’autoriser à obtenir ce que l’on désire, ce que l’on pense mériter, ce qui nous rend libre, ce qui nous donne de la joie.

C’est aussi dans les épreuves se savoir capable de les dépasser même quand tout va de travers. C’est savoir que l’on va y arriver et que les difficultés de la vie n’ont rien à voir avec notre valeur personnelle.

C’est se détacher de son ego mal placé, de son besoin de reconnaissance, c’est accepter ses peurs, ses fêlures, ses défauts, son corps, son âge et tout ce qui constitue notre être.

Et c’est quand notre estime de soi est sans faille, qu’elle est solide et durable que nous parvenons à réaliser de belles choses qui nous rendent heureux, que nous nous tournons vers les bonnes personnes, que nous surmontons tous les obstacles de la vie.

Aujourd’hui, je vous transmets tout ça parce que je souhaite que vous aussi vous alliez bien. Je désire que vous aussi, vous vous reconnectiez à ce que vous méritez de mieux pour être heureux. Alors, j’ai créé ce blog. 

Ce blog s’adresse à tous ceux qui ont décidé de changer de vie, de retrouver du sens, de se reconnecter à leurs valeurs, leurs passions, de vibrer sans plus perdre de temps, de se lever le matin avec la pêche et la tête pleine de projets, d’avoir des relations saines et stimulantes et de trouver sa place dans ce monde.

Attention, ce blog ne s’adresse qu’à ceux qui sont vraiment prêts à sortir de leur rôle de victime, à reprendre les rênes et les responsabilités de leur vie, à cesser de se plaindre, à agir, à répéter inlassablement les exercices des programmes jusqu’à la mise à mort de leurs schémas négatifs. Je ne veux travailler qu’avec des personnes prêtes à s’investir et à investir dans un programme pour retrouver autonomie et liberté

Tout ce qui sort de ce blog sort de mes tripes, de mes expériences et de mes formations en psychologie jungienne et freudienne.

 

 

 

 

Si vous souhaitez me contacter, laissez-moi un message ICI:

Votre prénom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

Leave a Reply