Quand on vit une situation de conflit avec un « ennemi » qu’il s’agisse de violence, d’agressivité, d’escroquerie, de mensonge, de trahison, d’injustice…, on ne la porte vraiment pas dans son cœur! Elle nous inspire surtout, dégoût, tristesse, peur, ou colère. Et pourtant…

La première réaction envers un ennemi ? le rejet

Ben évidemment, qu’il y a une période de rejet de la personne qui vous a blessé ! C’est bien normal. Exprimer sa colère en criant sous la douche ou pleurer dans son lit fait sortir l’émotion. C’est même indispensable et sain. L’autre nous a fait souffrir le martyre, on va quand même pas le remercier pour ça en plus, non?!! Les pensées se trouvent à ce moment là bloquées dans notre cerveau limbique. Il est conçu pour ça. Pour les accueillir. Le tout, c’est que ça ne dure pas 10 ans. 

Accepter sa douleur va constituer la seconde étape. La regarder en face. Dire « oui, je souffre ». Avouer que l’on a besoin d’être entendu par une oreille compatissante ou un écoutant professionnel. 

La prise de recul salvatrice

La troisième étape consiste à relativiser. Nos pensées sont accueillies par notre cortex, siège de la raison. Nous commençons à analyser la situation, à la voir autrement. Nous cherchons à comprendre, nous nous informons. Nous entamons la période de sortie de la douleur. Un pas après l’autre. Nous recueillons les témoignages de personnes ayant vécu la même chose. Nous cherchons les solutions pour changer la situation qui nous a fait souffrir ou continue de le faire. Nous sommes dans l’étape plus accrue de la reconstruction.

La raison reprend le dessus, mais la douleur est encore au fond de nous. Comment faire pour s’en débarrasser complètement? La solution? Commencer à voir ce que la situation nous a apporté de positif ! Quelle leçon devons nous à ceux qui sont à l’origine de nos souffrances. Et là, je vais vous proposer une chose qui peut paraître folle mais terriblement efficace…

Remercier votre « ennemi »

Un ennemi est l’un des meilleurs enseignants de la vie ! 

  • Remerciez l’amoureux(se) de vous avoir quitté, trompé, menti: il vous a permis de rencontrer un compagnon merveilleux !
  • Remerciez l’employeur manipulateur et tyrannique: il vous a permis de changer d’employeur !
  • Remerciez le faux ami profiteur et dévalorisant: il vous a permis de faire le point sur vos relations !
  • Remerciez le buraliste qui vous demandait minimum 30 euros de CB pour l’achat de cigarettes : il a crée le déclic en vous pour arrêter de fumer !
  • Remerciez le collègue qui vous dénigrait l’air de rien: maintenant, vous gérez votre entreprise et vous choisissez vos collaborateurs !
  • Remerciez vos parents qui vous ont coupé un jour les vivres: ils vous ont appris à vous surpasser ! 
  • Remerciez le client grincheux et pénible: il vous a appris à ne plus perdre votre temps ! 

Quand je dis « remerciez« , ne faites pas que le penser: Faites-le vraiment! Appelez-les, écrivez leur, abordez-les dans la rue : REMERCIEZ-LES ET DITES LEUR POURQUOI! Si vous vous contentez de leur dire « merci », ça ne marchera pas. Vous n’obtiendrez aucune libération émotionnelle. 

Dans un premier temps, vos ennemis seront surpris. Ils resteront sans voix. Avouez que c’est un peu jubilatoire de leur couper la chique?! Eux qui vous ont fait souffrir en y trouvant souvent du plaisir, un tantinet pervers. Mais l’intérêt n’est pas là. Nous allons voir pourquoi. 

Remercier c’est pardonner

Le vrai intérêt dans le remerciement, c’est qu’il soit prononcé avec le sentiment de libération, comme celui du pardon. Du remerciement au pardon, il n’y a qu’un pas. Et ce pas est l’ultime étape pour vous débarrasser de toutes les émotions négatives, tous les poisons que vous avez accumulés en vous et que vous aller finir par retourner contre vous.

Remercier, c’est l’acte qui va vous permettre de lâcher la rancœur, la colère, la tristesse qui vous emprisonnent dans votre statut de victime. C’est passer à autre chose pour une vie bien plus enrichissante. C’est reprendre le pouvoir sur votre vie !

Qui avez-vous à remercier aujourd’hui? 

 

C’est pour que vous sortiez DÉFINITIVEMENT de ce type de relations que je mets cette CONFÉRENCE GRATUITE EN LIGNE pour stopper ce rôle de bouc-émissaire et pour que vous parveniez à prendre la place que vous méritez et que vous attiriez enfin des personnes bienveillantes dans votre vie. 

 

Pour en savoir plus sur ces projets et pour recevoir gratuitement des vidéos et des articles sur le sujet du burn-out, je vous invite à vous inscrire à la NEWSLETTER ci-dessous ou à me suivre sur Facebook.  Et n’hésitez pas à partager cet article sur vos réseaux sociaux préférez !

 

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous ! 

Vous avez aimé cet article? Abonnez-vous !

 

Pour aller + loin, vous pouvez lire l’ouvrage d’Isabelle Filiozat sur nos peurs qui font de nous notre pire ennemi

http://amzn.to/2srGFM3

 

Laisser un commentaire