Quand on vit une situation de rejet, la première réaction est de mal le vivre. Et pourtant nous allons voir qu’une situation de rejet peut être une opportunité.

Qu’est-ce que le rejet?

Le rejet est avant tout une perception personnelle. Là où une personne prendra un refus comme une simple formalité, d’autres en souffriront énormément.

En effet, une personne assertive (affirmée) comprendra qu’on puisse lui dire non pour des tas de raisons valables et en restera là pour passer à autre chose. Elle comprendra que l’autre n’ait pas les même besoins qu’elle et respectera le refus de l’autre sans en faire une affaire personnelle. Cela est valable quand le refus est respectueux et compréhensible. Bien entendu, si une personne oppose un rejet de manière violente ou injuste, la personne assertive aura une réaction de défense justifiée.

Une personne qui souffre de sentiment de rejet réagira de manière différente. Le sentiment de rejet est développé chez elle depuis l’enfance et souvent dès la conception. L’embryon et le fœtus imprégneront donc très tôt ce que la mère ressentira à leur égard pour de multiples raisons : grossesse non désirée (mère malade, viol, peur de la grossesse, difficulté avec le père, difficulté financière, décèlement d’un handicap du fœtus…). Le rejet peut aussi être développé plus tard.

Comment se vit le rejet?

On peut distinguer deux situations: celles des personnes possédant ce sentiment ancré en elles et celles qui sont réellement des situations de rejet.

– Une personne qui possède ce sentiment, aura des difficultés à le vivre. Cela se traduira de multiples façons:

  • tendance à anticiper le rejet dans tous les types de relations qu’elle rencontrera: amoureuse, familiale, amicale, professionnelle, sociale.
  • tendance à créer du rejet elle-même en repoussant automatiquement et inconsciemment les personnes qui l’apprécient réellement (par des réflexions..)
  • tendance à voir du rejet partout: un simple refus, un ami qui ne donne pas de nouvelles, un oubli, un passe-temps qui prend du temps du conjoint…
  • tendance à se tourner vers des personnes qui rejettent l’individu: conjoint rejetant, ami irrespectueux…
  • tendance à rechercher des situations de rejet: cumul d’emplois précaires, provocation, disputes régulières…

La perception de rejet crée des carences affectives dans l’enfance qui vont déboucher souvent sur de la possessivité ou de la dépendance affective.

– Une personne qui n’a pas ancré le rejet en elle, peut le ressentir lors d’une situation de licenciement, de harcèlement, d’agression, de divorce, de trahison, de mensonge… comme injuste. Elle aura besoin de verbaliser sa colère ou d’exprimer sa tristesse, son dégoût ou ses peurs.

Le rejet, une opportunité!

On peut travailler son sentiment de rejet qu’il soit fondé ou non. On peut aussi le considérer comme positif.

Si la vie nous met dans une situation de rejet, c’est qu’elle nous réserve une bien plus belle aventure.

La vie nous indique par exemple, que nous ne sommes pas fait :

  • pour vivre avec cette personne qui ne veut plus de nous
  • pour cet emploi épuisant et stressant
  • pour supporter cet ami dévalorisant…

C’est ainsi que la vie va nous fournir un événement que l’on peut percevoir d’abord comme une épreuve mais qui va en réalité nous mettre sur le bon chemin :

  • on va rencontrer le bon conjoint
  • reconstruire un nouveau réseau amical épanouissant
  • retrouver un emploi plus passionnant
  • se reconnecter à sa créativité parce que l’on a du temps libre
  • quitter un pays pour en découvrir un qui nous convient mieux….

Einstein s’est entendu dire qu’il était un élève moyen, Steve Jobs a crée Pixar suite à son éviction de chez Apple en 1985, Marie Curie interdite à l’université de Pologne est devenue prix Nobel, Françoise Dolto a subi l’opposition de sa mère pour passer son bac et est devenue médecin, Sylvie Guillem rejetée par l’opéra de Paris a fait une carrière internationale…

Toutes ces personnes ont transformé ces situations de rejet en avantage. La vie leur a donné un coup de pouce. Leur mission de vie n’était pas celle que les autres leur avait réservée au départ.

Le rejet vous aligne sur votre vraie mission de vie !

 

Et vous comment gérez-vous les rejets de la vie?

 

ALLER + LOIN

 

Si vous souhaitez aller plus loin dans vos changements de vie au delà de vos peurs, je vous recommande de lire mon sujet sur la « Reconnexion aux autres » pour apprendre à en finir avec les relations toxiques et attirer les relations bienveillantes : 

 

Vous avez aimé cet article? Abonnez-vous !

 

 

One thought on “Le rejet? Un coup de pouce vers notre mission de vie!

  1. Pingback: Le rejet? Un coup de pouce vers notre mission d...

Leave a Reply

Your email address will not be published.