J’ai lu cette phrase il y a quelques années et je l’ai tournée et retournée dans mon esprit, je l’ai expérimentée, j’en ai débattue et j’avoue aujourd’hui qu’il y a beaucoup de vrai là-dedans. Je vous explique :

Est-ce que nous attirons tous nos malheurs?

Évidemment, que nous n’attirons pas ce qui incombe au pur hasard comme le chauffeur routier alcoolisé qui va foncer sur notre voiture ou la maladie d’un proche, la foudre qui s’abat sur notre maison, la grêle qui détruit notre jardin…

Pourtant, notre inconscient et notre comportement attire beaucoup de négatif tant que nous ne regardons pas au plus profond de nous pour modifier tout ça. Par exemple, nous pouvons attirer:

  • le pervers narcissique qui va percevoir nos failles,
  • l’amoureux(se) névrosé(e) qui va compléter nos propres névroses,
  • l’instabilité financière si nous ne réglons pas nos croyances négatives,
  • la solitude si nous avons peur du rejet,
  • l’embonpoint si nous vivons selon les mauvaises habitudes acquises dans la famille,
  • les dévalorisations si nous ne travaillons pas notre estime personnelle,
  • les situations de trahisons si nous avons tendance à nous trahir

Ainsi, un homme qui pense que toutes les femmes sont volages, se comportera en homme jaloux faisant fuir toutes ses compagnes avec d’autres hommes non possessifs, justifiant sa croyance « Voilà, encore une qui part pour un autre! ». Une personne qui a peur de l’abandon, créera inconsciemment des situations d’abandon en tombant sur des amis peu fiables. Une personne qui croit qu' »elle ne vaut rien« , ne gagnera jamais beaucoup d’argent. Une personne qui ne veut pas trahir le niveau social de sa famille, n’obtiendra jamais de promotion même si elle le désire ardemment.

D’où viennent ces situations négatives que nous attirons?

De multiples causes peuvent orienter votre vie et vos pensées de manière négative:

  • les peurs héritées du vécu de l’enfance
  • les liens psycho-généalogiques héritage inconscient transmis par notre histoire familiale,
  • les préjugés collectifs,
  • les fausses croyances héritées par la publicité, les on-dits,
  • les mauvaises expériences,
  • la religion
  • les traditions, et coutumes réductrices
  • les informations apprises dans vos lectures, à l’école,…

 

Comment sortir de ce cycle négatif?

La méthode qui marche le mieux est d’aller voir ce qui se passe au plus profond de soi : aller scruter son inconscient qui nous fait vivre dans des peurs stériles, des croyances inutiles et fausses. Aller trier ce que nous devons garder et ce que nous devons dompter et éliminer. C’est à ce prix que nous pourrons vivre des relations et des situations de vie épanouissantes !

Nous pouvons passer des années sans nous rendre compte que les problèmes que nous attirons viennent de nous. Parfois, nous vivons un déclic au détour d’une phrase qui fait tilt. Parfois voyager nous aidera à voir d’autres façon de vitre. Mais si nous voulons aller plus vite pour progresser, cela passe par les psychothérapies et les thérapies brèves que nous connaissons tous.

Demandons-nous ce que nous n’aimons pas dans nos vies, faisons le lien avec notre vécu et essayons d’en tirer des conclusions. Si ça ne marche pas, un professionnel saura nous aider. Consulter, c’est reprendre le pouvoir sur sa vie.

Bonne reconnexion !

 

Vous avez aimé cet article? Abonnez-vous !

 

 

 

Laisser un commentaire