« Oh, cette personne est abominable!! C’est une vraie plaie, elle me vide de mon énergie, elle me met hors de moi, je ne suis plus la même quand je la croise…. » Vous avez tous vécu ça non?!! Et bien si comme moi, vous avez pensé que c’était la faute des autres s’ils étaient toxiques et bien détrompez-vous!! En effet selon Tony Gaskins, « Vous apprenez aux gens comment vous traiter par ce que vous permettez, ce que vous empêchez et ce que vous encouragez ». Et là, vous vous dites « Comment ça MOI, je serai responsable de la souffrance que m’a infligé un tel ou une telle? »  Bon ok, tout ça mérite un minimum d’explications.

Quelles sont ces personnes « toxiques »?

Alors là, si je demandais à quelqu’un de me citer tous les types de personnalités toxiques, je crois que la liste serait longue! J’en ai recensé quelques uns qui sont:

  • Les manipulateurs /pervers narcissiques
  • Les dépendants affectifs / soumis / jaloux chroniques
  • Les radins /profiteurs / pique-assiettes
  • Les grands angoissés, négatifs, dépressifs chroniques
  • Les tyrans / psychorigides / hyper contrôlants
  • Les « je me mêle de tout »/ » je sais tout « / « je donne des leçons » / »je suis votre sauveur »
  • etc etc ….

N’avez-vous pas rencontré au moins l’un d’entre eux? Qui oserait dire le contraire? Sûrement pas moi. Je les ai tous rencontré et j’ai toujours cru que c’était eux les fautifs, ces grands névrosés!! Sans me rendre compte que leurs névroses s’emboitaient avec les miennes!

Qu’est-ce qu’une névrose?

Papa Freud a fait des névroses son fond de commerce et voici ce qu’il en disait: « Ce sont des troubles psychiques générés par des conflits psychiques refoulés ». Ces troubles prennent racine dans la petite enfance et sont oubliés. Attention, pour les néophytes une névrose ne doit pas être confondue avec un trouble psychiatrique qui relève de la psychose.

Qu’est-ce qu’une psychose?

Les psychoses sont bien plus grave. Elles concernent la schizophrénie, la bipolarité, les borderlines, les psychopathes. Mais revenons à nos moutons, je n’évoquerai ici que les névroses dont nous sommes tous habités, je parlerai seulement des mécanismes d’adaptation que nous mettons tous en place et qui renforcent nos névroses.

Nos schémas psychologiques reflètent nos peurs

Je disais donc que nous avons tous des schémas psychologiques issus de nos névroses nées dans la petite enfance pour la plupart. Nos schémas de pensées influencent toute notre vie. Ils créent chez nous des comportements de défense afin de nous adapter aux autres et c’est là que ça commence à devenir intéressant. Alors, c’est quoi un schéma exactement? Comment il apparaît? Comment prend t-il racine? Tout simplement, quand nous sommes de jeunes enfants, nous vivons des évènements comme le rejet, l’abandon (physique ou psychologique), les critiques, la tyrannie, nous sommes victimes de maltraitances, nous sommes surprotégés, nous sommes humiliés et dévalorisés…

La mauvaise nouvelle, c’est que nous allons reproduire indéfiniment les conditions de l’enfance dans notre vie d’adulte, à savoir que nous créerons nous même des situations de rejet si nous avons souffert de rejet ou des situations d’abandon si nous nous sommes sentis abandonnés. Et c’est bien là le cœur de la réflexion de cet article: « nous attirons les personnes toxiques ou plutôt nous favorisons les comportements toxiques que nous redoutons tant sans en être le moins conscient du monde à moins d’avoir été initié un tant soit peu à la psychothérapie.

Si nous avons été abusé et humiliés, notre plus grande peur sera de revivre l’humiliation et la honte. Mais nous provoquerons les autres tant qu’ils ne se comportent pas de façon à nous humilier ou bien nous nous dirigerons vers des relations amoureuses, familiales, sociales… qui vont favoriser cette humiliation.

Je connais une personne qui a vécu un inceste et qui a passé le reste de sa vie a tester les relations humiliantes du sado-masochisme. Se faire humilier était une sensation de souffrance certes mais elle lui était familière. C’est aussi ainsi qu’une personne battue lors de son enfance se tournera vers des conjoints violents physiquement et tout au moins psychologiquement sans s’en rendre compte.

 

Ces schémas de pensées vont faire que l’on répétera indéfiniment les scénarios des notre enfance. La bonne  nouvelle, c’est que le jour où on les aura identifié, on aura fait un premier pas vers la guérison. Ensuite accompagné d’un bon thérapeute, on pourra tous s’en libérer. Alors commençons par les répertorier.

Quels sont nos schémas principaux?

Jeffrey.E Young et sa comparse J.S Klosko en présentent 11. Nous retrouvons parmi ces 11 schémas, les même que ceux dont parle Louise Bourbeau dans « Les 5 blessures qui empêchent d’être soi-même ».

  1. Le sentiment d’abandon
  2. La méfiance et l’abus
  3. La dépendance
  4. La vulnérabilité
  5. La carence affective
  6. Le sentiment d’exclusion
  7. Le sentiment d’imperfection
  8. Le sentiment d’échec
  9. L’assujettissement
  10. Les exigences élevées
  11. Le sentiment que tout nous est dû

 

Comment être sûr qu’il s’agit d’un schéma dominant chez nous?

On peut retenir 3 critères:

  1. La répétition
  2. La souffrance
  3. La lutte permanente pour le survie

En effet, si nous vivons toujours le même scénario de vie avec différents partenaires dans différentes situations, c’est que nous avons bel et bien mis le doigt sur l’une de nos blessures d’enfant. Évidemment, nous en souffrons mais nous ne nous en rendons pas toujours compte. Souvent nous sommes dans le déni total. Enfin, nous luttons perpétuellement en nous sur-adaptant aux autres et aux évènements.

Quelles peurs associent-on à ces schémas?

Derrière chacune de ses blessures vont se dissimuler des peurs inavouables puisque si nous étions capables de nous les avouer, nous commencerions à chercher pour la plupart d’entre nous, des solutions.

Alors voici un résumé de nos peurs:

  1. Le sentiment d’abandon: PEUR DE L’ABANDON, DE LA SOLITUDE, DE LA SÉPARATION
  2. La méfiance et l’abus: PEUR DE L’HUMILIATION ET DE LA TRAHISON
  3. La dépendance: PEUR DE NE PAS SE DÉBROUILLER TOUT SEUL
  4. La vulnérabilité: PEUR DU MONDE ET DE SES DANGERS
  5. La carence affective: PEUR DE NE PAS ÊTRE AIME
  6. Le sentiment d’exclusion: PEUR DU REJET
  7. Le sentiment d’imperfection: PEUR DE NE PAS ÊTRE RESPECTE
  8. Le sentiment d’échec: PEUR D’ECHOUER
  9. L’assujettissement: PEUR DE S’AFFIRMER
  10. Les exigences élevées: PEUR DE NE PAS ÊTRE A LA HAUTEUR
  11. Le sentiment que tout nous est dû: PEUR D’ÊTRE TRAITE EN DESSOUS DE CE QUE L’ON MERITE

Voilà, maintenant nous savons que nous avons tous des schémas nés dans l’enfance qui influencent notre vie et que nous attirons les personnes et les situations toxiques qui renforcent nos croyances tant que nous n’avons pas fait de travail sur nous. Alors comment faire maintenant?

Conclusion:

Désormais, nous pourrons déprogrammer ces mauvais schémas qui nous paralysent dans nos vies et nous handicapent dans nos relations et dans notre épanouissement personnel. Accuser les autres ou les fuir ne sont pas des solutions adaptées. Seules la prise de conscience de nos schémas suivie d’une réaction adéquate, nous amènera sur le bon chemin. Cela signifie parfois qu’il faudra s’éloigner de certaines personnes car on saura enfin les identifier comme inopportunes à notre sérénité. Alors, il faudra quitter un conjoint, perdre de vue un faux ami, changer de relations sociales… Souvent, il s’agira juste de leur poser des limites en affirmant notre nouveau « moi » déprogrammé de l’enfance. Mais surtout, il s’agira de reprendre le contrôle de sa vie, de ne plus donner le pouvoir aux autres ou à des évènements extérieurs pour enfin changer de vie et être heureux et se reconnecter à soi!!

Le parcours est long, surtout si on répète le même scénario depuis des dizaines d’années. Mais pas à pas, on identifiera plus rapidement notre bon vieux schéma et on y retombera de moins en moins souvent jusqu’à l’éradiquer enfin.

 

ALLER + LOIN

 

Si vous souhaitez aller plus loin dans vos changements de vie au delà de vos peurs, je vous recommande de lire mon sujet sur la « Reconnexion aux autres » pour apprendre à en finir avec les relations toxiques et attirer les relations bienveillantes : 

 

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous !

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.