Parfois, alors que l’on veut très fort attirer une situation ou une personne dans notre vie, nous n’y arrivons pas. Nous y mettons toute notre énergie mais rien ne marche. Alors nous mettons en cause des effets extérieurs, les mauvaises conditions climatiques, économiques, sociales… Mais est-ce efficace ? Non ! Nous remettons notre pouvoir à des causes externes et nous abandonnons le notre. Ainsi, nous laissons tomber ce qui nous tenait tant à coeur de réaliser.

Chercher les causes de l’échec en soi, c’est sortir de l’auto-sabotage

Au lieu de donner ce pouvoir aux autres et à notre environnement, commençons pas analyser ce qui se passe en nous!

Comment sabordons-nous notre chemin vers la réussite?

  • Nous nous entourons de personnes toxiques ou qui ne nous apporterons pas ce que nous cherchons
  • Nous n’écoutons pas ceux qui nous veulent du bien
  • Nous agissons par peur de l’insécurité, du rejet, de l’humiliation,… selon nos blessures
  • Nous n’écoutons pas notre voix intérieure et notre bonne intuition
  • Nous ne prenons pas soin de nous
  • Nous procrastinons…

En résumé, nous faisons le contraire de ce qui est bon pour nous !

Pourquoi faisons-nous ça?

  • par peur
  • par répétition de schémas connus (modèle parental, expériences répétées…)
  • par manque d’estime de soi
  • par manque de confiance en soi
  • par manque d’expériences de réussite
  • par culpabilité
  • par loyauté familiale…

L’auto-sabotage est un mécanisme inconscient

Il est très difficile d’admettre notre responsabilité dans nos échecs. Et pourtant, nous mettons en place de véritables stratégie d’échec à notre insu.

Ainsi, combien de femmes qui désiraient tant un enfant, on subit des tas de traitements qui ont échoué; le jour où elles ont arrêté, elles sont tombées enceintes comme par magie !

Combien d’ados échouent à l’école pour ne pas dépasser papa qui a toujours raté ses examens ?

Combien de personnes qui lancent leur entreprise et qui veulent tout faire pour réussir, ne font pas le moindre investissement et pensent que tout va leur réussir en claquant des doigts ?

Ces personnes ont-elles au fond d’elles même vraiment envie de réussir ?

Tout leur entourage voit les causes de leur échec, sauf elles ! Mais elles persistent à passer des examens, lancer leur entreprise, ou suivre des traitements contre l’infertilité.

Comment sortir de l’auto-sabotage?

La première chose à faire est la prise de conscience. Quel qu’en soit le moyen, il faut un jour sortir de son déni.

Ainsi, le déclic peut venir de :

  • l’aide d’un thérapeute
  • d’un ami ou d’un proche qui nous met en face la réalité
  • d’une épreuve subie qui nous amène à réfléchir
  • d’une rencontre qui fait miroir
  • d’une lecture…

Bénédict Ann nous éclaire grandement dans son livre que je vous recommande grandement « Arrêtez de vous saboter, vous êtes exceptionnel ». 

La deuxième chose à faire est de guérir. Qu’il s’agisse de se faire aider ou de travailler seul sur soi, le tout est de guérir de ce qui nous sabote. Pour cela, il faut le vouloir profondément. Si l’on veut arrêter de fumer, il faudra arrêter le café pendant quelques temps, les amis qui fument devant notre nez, les situations stressantes… Si l’on veut réussir son entreprise, il faudra arrêter d’écouter nos croyances « gagner de l’argent, c’est mal »,  »je ne vaux rien », « je suis nul ». Si l’on veut réussir à passer son bac, il faudra s’entourer d’amis qui sont bosseurs, prendre des cours de soutien, travailler tous les soirs ces leçons.

La 3ème chose à faire est donc l’action. Aucun désir suivi d’inaction ne peut réussir tout seul. Le passage à l’action est le dernier acte du chemin vers la réussite.

 

ALLER + LOIN

Je viens de mettre en ligne mon programme « reconnexion à soi« , il se présente sous forme d’un mois d’exercice, d’un mois de conseil avec mon vécu pour exemple et une séance + un question clé que vous me posez par email.

 

reconnexion à soi

 

Pour en savoir plus, je vous invite à vous inscrire à la NEWSLETTER ci-dessous ou à me suivre sur Facebook.  Et n’hésitez pas à partager cet article sur vos réseaux sociaux préférez !

 

Vous avez aimé cet article? Abonnez-vous !

Leave a Reply

Your email address will not be published.