Bien souvent, un tas de peurs conscientes et inconscientes nous assaillent et finissent par nous contrôler. Comment ça vous allez me dire? Démonstration !

D’où viennent nos peurs?

Il existe des tas de peurs ayant plusieurs origines :

  • les peurs sociales : en ce moment, la France connaît du chômage croissant. Les médias s’en donnent à coeur joie pour nous en rabattre les oreilles et nous connaissons désormais tous des personnes qui ont perdu ou risque de perdre leur emploi. Les bourses se resserrent. Résultats ? Les peurs jaillissent. Les événements Charlie font apparaître un autre type de peur : l’insécurité. Ces peurs répondent à la perte de nos besoins primaires : manger, avoir un toit, se chauffer, être en sécurité.
  • les peurs héritées : héritage familial qui nous amène à inconsciemment agir dans un sens ou son opposé. « Ma famille était pauvre alors je fais tout pour gagner énormément d’argent ». « Ma grand-mère a fini seule alors je reste mariée coûte que coûte et je fonde une famille nombreuse pour ne jamais vivre ça ».
  • les peurs éduquées : « Mes professeurs m’ont dit que si on n’a pas un bac scientifique, on n’arrive jamais à rien alors, je pousse mes enfants à prendre des cours de math tous les samedis ».
  • les peurs nées de l’expérience : « Mon premier petit ami était violent, alors je préfère rester célibataire ».
  • les phobies : Les phobies sont principalement des peurs que l’on a focalisé sur un animal, une situation… « J’ai peur du noir, je focalise enfant cette peur sur les araignées que j’imagine dans ma chambre d’enfant ».

Sommes-nous condamnés à vivre dans nos peurs ?

Les seules peurs fondées sont celles répondant à un danger réel et immédiat. Et les dangers réels peuvent trouver des solutions dans bien des cas.

-> Je suis attaquée dans la rue par un chien : danger réel et immédiat.

-> Il y a un rôdeur dans le quartier qui effraient les gens : je renforce ma protection par une alarme, une porte blindée = solutions. 

Les peurs courantes sont :

  • la peur de l’abandon
  • la peur de l’échec
  • la peur de l’humiliation
  • la peur du rejet
  • la peur de l’injustice
  • la peur de la trahison, de l’abus
  • la peur de la solitude
  • la peur du monde et de ses dangers
  • la peur de ne pas être aimé
  • la peur de ne pas être respecté
  • la peur de ne pas s’affirmer
  • la peur de ne pas être à la hauteur
  • la peur de manquer.

Ne plus laisser nos peurs contrôler notre vie

La plus grande difficulté dans la gestion de nos peurs est bien de les identifier. Bien souvent comme nous avons vécu avec elles pendant des années, nous ne pouvons pas les voir. Nous avons fini par croire que nos réactions sont normales et que ça doit toujours être ainsi.

C’est souvent en voyant des personnes réagir différemment de nous que nous prenons conscience de nos peurs ! 

C’est alors que se produit le déclic et que nous commençons à vouloir changer notre vie.

 Ainsi, c’est comme cela que nous cherchons des solutions :

  1. j’ai peur du chômage, je me forme pour un emploi où le chômage est inexistant (Secteur médical, public, informatique…), je déménage, je pars à l’étranger…
  2. j’ai peur de finir comme l’oncle Gaspard ruiné, je rationalise : « Suis-je exactement à la même époque, ai-je les même conditions de vie, les même apprentissages, la même expérience que lui? ».
  3. je me pose la question : « Cette situation me fait peur : d’où cela me vient-il? Est-ce une situation apprise, déjà vécue, vécue par un de mes proches? J’ai peur comme qui? ».
  4. j’ai une phobie, je vais gérer ça dans une thérapie brève (hypnose, tipi…).

Les peurs peuvent dans la majorité des cas se guérir. C’est même fortement recommandé si l’on veut cesser d’attirer des relations toxiques. Encore faut-il les reconnaître et les accepter dans un premier temps, puis se faire soigner dans un second temps. Il existe aujourd’hui des quantités de méthodes thérapeutiques pour les éliminer de notre vie ou du moins, les empêcher de nous contrôler.

 

Et vous, laissez-vous vos peurs contrôler votre vie ? 

 

C’est pour que vous sortiez DÉFINITIVEMENT de ce type de relations que je mets cette CONFÉRENCE GRATUITE EN LIGNE pour stopper ce rôle de bouc-émissaire et pour que vous parveniez à prendre la place que vous méritez et que vous attiriez enfin des personnes bienveillantes dans votre vie. 

 

Pour en savoir plus sur ces projets et pour recevoir gratuitement des vidéos et des articles sur le sujet du burn-out, je vous invite à vous inscrire à la NEWSLETTER ci-dessous ou à me suivre sur Facebook.  Et n’hésitez pas à partager cet article sur vos réseaux sociaux préférez !

 

 

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous !

 

 

Une réponse

Laisser un commentaire