Un beau jour où mon énième appareil ménager m’a lâché dans la même année, j’ai pris conscience de tout l’argent que je mettais dans ces produits dont on sait maintenant de façon sûre que l’obsolescence est programmée.

Ma première réaction fut la colère. Marre d’enrichir des gens qui nous escroquent en programmant de nous faire vider notre compte en banque !!!

Ma deuxième réaction fut le dépit et la honte: Comment en sommes -nous arrivés là? Comment en sommes-nous arrivés à un tel gaspillage?

Ma troisième réaction fut une détermination farouche de ne plus participer à ce système malsain.

 Je vais donc vous faire partager mes astuces.

DE NOMBREUX AVANTAGES

Un avantage écologique

Ne plus participer à ce gaspillage me rapprochait de mes valeurs en accord avec la volonté de préserver notre planète. Nous sommes tellement tentés par les nouveautés qui nous promettent un meilleur confort de vie, un gain de temps, sans parler des émotions positives que les publicitaires tentent de susciter chez nous:

  • <si vous achetez tel robot qui fait tout, vous aurez plus de temps pour profiter de vos proches>
  • <si vous achetez tel produit high tech, vous êtes à la mode, une personne à la pointe de la modernité>
  • <tel robot est tellement joli et performant que vous allez vous prendre le temps de l’usage pour un participant à un jeu de cuisine>
  • ….

Un avantage économique

Réduire son électro-ménager, c’est aussi un sérieux gain financier. Si vous achetez le couteau électrique à viande au lieu d’utiliser un bon vieux couteau, ça ne vous coûtera pas le même prix! Et à bien y réfléchir, ça n’a pas de sens de bosser comme un fou toute sa vie et de se ruiner la santé pour acheter des appareils qui tombent en panne au bout de 5 ans, quand ce n’est pas au bout de quelques mois seulement. Et je ne parle même pas du gain en facture d’électricité.

Un gain de place

Enfin, vous allez arrêter de remplir à craquer vos placards et votre garage de produits inutiles. Et vous allez gagner sérieusement de la place pour des choses plus utiles et peut-être même éviter d’agrandir la cuisine ou d’acheter un autre buffet, sans parler de ceux qui vivent dans des logements exigus.

Bienfait pour la santé

Si j’utilise des appareils qui font tout à ma place, je ne fais plus d’efforts physiques, ce sont les appareils qui me simplifient la vie ». Je passe donc beaucoup de temps dans mon canapé à lire ou derrière l’ordinateur. Et alors tout ces appareils qui sont sensés me libérer de tâches pénibles pour mon corps me privent finalement d’activité physique bonne pour ma santé.

Le plaisir de faire soi-même

La suppression d’appareils électriques permet de retrouver le plaisir et parfois la fierté de faire les tâches soi-même. Cuisiner en utilisant un couteau est un vrai plaisir. Pétrir la pâte à tarte avec  ses mains est sensuel car il développe notre toucher. Étendre dehors permet de profiter du soleil.

LISTER SES APPAREILS

Le jour où j’ai compté les appareils électriques dont je disposais, j’ai halluciné de voir que j’en étais à plus de 20. Et j’en oubliais encore et encore. En fait, j’en étais à une bonne trentaine.Voici le bilan.

Classement par pièce

CUISINE : four, plaques électriques, hotte, micro-onde, frigo combiné, appareil à raclette, plancha, lave-vaisselle, machine à café, robot ménager, mixeur à soupe, mixeur à ail, chauffe-biberon.

SALON : Téléviseur, 3 ordinateurs, 1 lampe, 3 téléphones portables, tablette, imprimante, box téléphonique, téléphone fixe, chargeur de piles.

SALLE DE BAIN : 3 séchoirs à cheveux, un radiateur électrique, un sèche-serviette, un lisseur à cheveux.

CHAMBRE : lampes.

GARAGE : tondeuse, perceuse, ponceuse.

CELLIER : centrale vapeur.

Appareils que j’utilise moins d’une fois par an:

L’aspirateur, le robot ménager, le mixeur à ail, le chauffe biberon, le mini ordi netbook, un téléphone portable, la tablette, le téléphone fixe, la perceuse, la ponceuse, la centrale vapeur. Ceux-là, ce sont ceux dont on peut se passer.

 Appareils que je peux remplacer

Dans la cuisine dans l’immédiat, je décidais de me débarrasser du robot mixeur et du mixeur à soupe. J’en parlais même à une copine qui était ravie de me donner son mixeur à soupe manuel et moi-même ravie de me mettre à faire les soupes et les purées comme ma grand-mère et ma mère. Tout ça était donc bon pour la planète, pour mon porte-monnaie, pour le rangement dans les placards et pour ma santé puisque je ferai désormais la cuisine avec l’effort de mes bras et non celui de la fée électricité. J’éliminais ensuite le mixeur à ail pour le faire à la main avec un couteau ou un compresseur en fonte. Enfin, je donnais le réchauffe biberon dont je n’avais strictement plus aucune utilité à une journée « gratiferia » où je fis le bonheur d’un jeune couple qui attendait un bébé.

 La seconde étape fût donc de voir ce que je continuais d’utiliser jusqu’à ce que ça tombe en panne, ce qui risquait d’arriver assez vite. Résultat : la lave-vaisselle et la machine à café devaient arriver en tête de liste. Le lave-vaisselle était même le moins nécessaire. D’abord, il encombrait. Ensuite, il consommait beaucoup d’électricité et d’eau, enfin il faisait tout à ma place et je me reposais sur mes lauriers dans le canapé. La machine à café devait arriver en seconde position. Et hop mon vœu « machine à café en panne », ne tarda pas à s’exaucer. J’utilise désormais le micro-onde ou ma jolie bouilloire pour chauffer l’eau que je verse ensuite dans le filtre permanent de la machine que j’ai gardé. J’ai également gardé le récipient en verre de la machine. Je fais désormais le café pour trois jours que je réchauffe « à l’ancienne ».

La troisième étape, la plus difficile à mettre en œuvre consistera un jour à me débarrasser du micro-onde une fois en panne. J’avoue que là, j’hésite car ça consomme moins d’électricité que de réchauffer le lait ou un plat au four. Je verrais donc ça plus tard. Je changerais peut-être un jour mon four contre un système plus simple de mini four. Ou bien je réchaufferai dans la casserole comme avant quand j’étais gosse.

Mais après le micro-onde, se posait la question du frigo-congélateur. Là, j’avoue ne pas avoir encore la possibilité de le faire. Pour pouvoir m’en passer, il serait nécessaire d’aller faire les courses au jour le jour pour les produits frais et c’est encore pas évident au vu de mon emploi du temps à certaines périodes. L’emploi du temps étant un point très important sur lequel j’ai décidé de travailler et qui sera abordé dans un autre chapitre. Il faudra sûrement passer par une étape intermédiaire qui consistera à changer le frigo-congélateur contre un plus petit, moins encombrant donc, moins consommateur d’énergie.

L’étape définitive passera aussi probablement par un de mes rêves qui consiste à faire mon potager moi-même, avoir quelques poules et à devenir quasi-végétarien. En attendant, j’ai trouvé une solution intermédiaire ! Vendre le gros frigo-congélateur et en acheter un tout petit frigo pour le strict nécessaire : c’est-à-dire la margarine, la viande, le poisson. Pour la margarine, j’ai vu qu’il existait un système consistant à la placer dans un récipient qui ne laisse pas passer l’air puisqu’on met de l’eau sur la margarine. Sans contact avec l’air, elle ne pourrit pas. Pour le poisson et la viande, soit on achète tous les jours juste avant le repas, soit on est obligé de passer par le frigo. La viande et le poisson séchés ne me disent rien, mais vous pouvez aimer ça ou bien vous en passer complètement.

Pour la hotte que je n’ai pas mentionnée, j’avoue qu’elle m’est totalement inutile. En effet, je préfère largement ouvrir les fenêtres l’été et ne faisant pas de plats qui mijotent pendant des heures, je n’en vois pas l’intérêt. D’ailleurs, quand je nettoie les grilles, elles sont toujours propres.

Si je résume donc dans la cuisine, grosse génératrice d’appareils, je m’en tiendrais à garder le four, les plaques électriques, le frigo-congélateur. Pour la plancha et l’appareil à raclette, je les garde aussi. Je m’en sers en de moindre occasions mais ce sont des appareils que j’aime beaucoup pour leur convivialité. On se réunit autour de ses appareils et on discute entre amis ou en famille. Ce sont des moments privilégiés pour moi. Je m’en débarrasserais peut être un jour pour d’autres raisons que j’aborderai dans d’autres chapitres.

SOLUTIONS ALTERNATIVES

Réduire la taille des appareils

Notons bien que toujours dans la triple optique de se désencombrer, alléger les factures, ne plus avoir des appareils qui polluent la planète, je pourrais envisager simplement de réduire tout simplement la taille des appareils : four, plaque, frigo-congélateur plus petits. Pour le four, un minifour conviendrait. Pour les plaques, deux plaques à la place de 4 seraient tout à fait suffisantes et pour le frigo-congélateur, une taille moitié moins importante. A l’heure actuelle, je ferais donc environ 300 euros d’économies à l’achat et la moitié moins de dépense en électricité. Quand au gain de place, il serait de moitié, ce qui me permettrait de gagner de la place dans la maison et de faire une coin cuisine plus petit et de gagner du terrain sur le salon pour mettre une bibliothèque.

A ce jour, je ne suis pas encore satisfaite totalement du chemin atteint mais je suis très heureuse des progrès accomplis.

Pour les autres appareils, je vais résumer à ceci : je me suis débarrassée d’un téléphone portable, d’un net book (mini ordinateur), du téléphone fixe, de 2 séchoirs à cheveux et je ne branche pas le sèche-serviette. Il me reste à revendre la centrale vapeur.

Louer

Désormais, dans une double optique judicieuse à la fois de décroissance et de rentabilité, il est même possible de louer ses appareils électriques. Beaucoup de sites sur internet se développent à cet effet. Sacrément astucieux et moins encombrant d’aller louer l’appareil de quelqu’un, non ?

Partager : consommation collaborative

Et ce n’est pas tout : il existe dans un esprit appelé « consommation collaborative » basé sur le partage en ces années noires où le coût de la vie augmente sans cesse et dans l’esprit de développement durable, des sites qui mettent en relation les gens pour échanger gratuitement. Sans compter le bon vieil emprunt à la voisine ou à la copine.

Donner

Donner procure un double bienfait: on se sent heureux de rendre service à d’autres personnes et on ressent un sentiment de liberté à désencombrer le garage et les placards. Des sites connus comme donnons.org, les associations et parfois les gens qui passent près des poubelles la nuit seront ravis de partir avec quelques trésors.

Vendre

Le grand leader de la vente en ligne est « Le bon coin », suivi d’Ebay, d’Amazon (livres)… Grâce au bon coin, j’ai diminué les encombrants de mon garage d’un tiers et je n’ai pas terminé.

Alors voilà, nous avons de nombreux choix pour réduire le gaspillage en appareils électriques! N’hésitez pas à me laisser vos commentaires pour me donner vos astuces ! Je suis preneuse !!!

 

Vous avez aimé? Abonnez-vous !

Leave a Reply

Your email address will not be published.