C’est souvent après un évènement douloureux ou la simple crise de la quarantaine, qu’on commence à s’interroger pour donner du sens à sa vie! Jusque là, on était embarqué dans la folle course du quotidien, le métro-boulot-dodo, les études, la mise en couple, les enfants et puis un jour on se réveille et on commence à penser à soi!

Les questions à se poser pour changer de vie

Pris par le quotidien, on a oublié un peu, beaucoup parfois, de s’occuper de soi. On a oublié nos passions, on n’a plus le temps! On ne fait plus de sport, alors qu’on faisait parti d’un club. On regarde des trucs débiles à la téloche en famille alors qu’on adorait prendre un bouquin et le lire dans un coin en silence. Le silence? Tiens, un truc qu’on a oublié! On ne fait plus trop attention à sa féminité ou à être encore dans le coup. D’ailleurs, on ne dit plus « dans le coup » maintenant. Brrrrrrrrrrrrrrrrr. Et on commence à se poser THE question existentielle: « Vais-je passer le reste de ma vie à la laisser filer entre mes doigts et le regretter un jour? »

Il ne s’agit pas forcément de tout envoyer balader mais de réfléchir à ce que l’on doit changer point par point, une chose après l’autre.

  • Qu’en est-il de ma vie amoureuse? Triste célibataire ou cohabitation entre deux étrangers?
  • Qu’en est-il de ma vie professionnelle? Je continue à m’enliser, à m’épuiser ou je me reconnecte en me tournant vers autre chose?
  • Qu’en est-il de mon cercle relationnel? Je m’épanouis, je ris souvent, ils sont là pour me soutenir?
  • Et moi dans tout ça? Combien de temps je m’accorde pour prendre soin de moi chaque jour? Ai-je des passions?
  • Mes enfants? Ils ont grandis, ils sont plus autonomes. Dois-je continuer à les couver ou les lâcher un peu?

Le passage à l’action

Voilà, le bilan est fait. Maintenant, il s’agit d’agir sous peine de faire du surplace ou au pire une jolie dépression. Attention, j’ai dit « agir »! Mais pas sur un coup de tête. Il ne s’agit pas d’être pris par le démon de midi et de lâcher mouflets et mari aimant sans réfléchir pour un nouvel amoureux. Ni de lâcher un job qui est devenu surtout alimentaire pour créer l’élevage de lama dont on rêve quand on habite en ville. Il s’agit de mettre en place de nouvelles habitudes de vie, de réfléchir à une reconversion professionnelle, de renouer avec la séduction dans son couple…

Pour cela, on trouve désormais une armada de coachs, de psy, de conseillers, de dispositions légales, d’experts en tout genre. Vous obtiendrez tous les renseignements sur les pages de google, les pages jaunes et diverses annuaires, dans les bouquins, dans les associations, sur les blogs, auprès de vos connaissances… Et vous allez vous rendre compte que finalement autour de vous, tout était là pour vous aider à vous épanouir et qu’il n’y avait que vous à convaincre!

Alors, prêt(e) à faire le premier pas?

Vous avez aimé cet article? Abonnez-vous !

Une réponse

Laisser un commentaire