« Je rêve de voyager, de devenir professeur de danse, de faire de la poterie, de monter mon entreprise… mais je n’y arriverai jamais, je n’ai aucun talent ». « Ce n’est pas le moment d’oser avec la morosité de l’économie, il vaut mieux s’en tenir à ce que j’ai de sûr dans ma vie ». Vous avez tous entendu ça ou prononcé ces phrases à un moment de votre vie!! Pourquoi certains semblent réussir tout ce qu’ils entreprennent et d’autres n’osent même pas essayer? Si vous avez décidé de réaliser vos rêves cette année, cet article est fait pour vous !

 

Des peurs à l’origine de tout

Ce sont nos peurs et notre vision limitative de nos capacités qui nous empêchent de réaliser nos rêves.

Ça se traduit par des êtres apeurés qui marchent la tête dans le guidon de la naissance à la mort: formation initiale, emploi alimentaire subi, mariage, enfants, crédits, retraite. Nous nous accrochons à tout ce qui nous fournit de la sécurité, à tout ce qui renforce nos peurs et croyances.

Nos peurs sont entretenus par:

  • le journal de 20 heures
  • notre éducation
  • les discours politiques
  • les chiffres de l’économie
  • notre psychogénéalogie (secrets de famille, reproduction du schéma de croyances…)
  • nos mauvaises expériences (j’ai raté une fois, donc je raterai toujours)
  • notre manque de formation (je ne vais jamais y arriver, je ne manque de maîtrise…)
  • la peur du regard des autres

Et pourtant, un beau jour la vie nous amène à vouloir changer de trajectoire parce qu’un évènement personnel nous a fait prendre conscience que notre chemin sur terre était limité.

Alors comment faire?

Comment surmonter ses peurs?

Plusieurs étapes sont à mettre en place pour apprendre à gérer ses peurs.

Acceptez-les!

Il est absolument nécessaire de sortir de son déni ou de ses fausses excuses comme celle de reporter la faute sur les autres « J’aimerai vivre à la campagne et élever des chèvres mais ma femme et mes enfants préfèrent la ville, je ne préfère pas leur en parler ».

Stoooop! Commencer par dire, « Oui j’ai peur, je me trouve des tas d’excuses pour ne rien entreprendre mais désormais j’accepte et reconnaît que mon indécision à changer ma vie vient uniquement de moi ».

Ne cherchez plus des excuses, cherchez des solutions!

Il n’y a aucune faiblesse à accepter ses propres peurs et à les montrer ou les exprimer. La peur n’est rien d’autre qu’un signal que nous donne notre cerveau pour ne pas faire n’importe quoi sans réfléchir et avancer n’importe comment. Encore faut-il que le danger soit réel…

Identifiez-les!

Les peurs fréquemment cachées derrière la peur de réaliser ses rêves sont :

  • la peur de l’échec (ou de réussir)
  • la peur de l’humiliation (je suis ridicule si je rate)
  • la peur de l’abandon (si je réussis, je perds mes amis, mes parents s’éloignent de moi…)
  • la peur du rejet ( je suis timide, je vais me faire rejeter)
  • la peur de la dépendance (je ne vais jamais y arriver seul, j’ai besoin d’être assisté)
  • la peur du monde et de ses dangers (l’économie morose, les lois, l’inconnu de l’ailleurs…)
  • la peur de ne pas être à la hauteur (incompétence, je suis nul)
  • la peur que tout ne soit pas parfait (perfectionnisme, exigences élevées envers soi-même)

Travaillez-les!

Il existe une multitude de moyens de travailler ses peurs pour les dépasser. Les plus courants sont ceux proposés par les psychothérapies et les thérapies brèves (EFT, EMDR, hypnose, Tipi, PNL,…) mais chaque peur doit s’affronter par l’exposition progressive à la situation qui cause la peur.

Ainsi, si l’on a peur de parler en public, on peut s’entraîner un peu tous les jours à parler devant plusieurs personnes. D’abord 3, puis 5, puis 8, une douzaine, etc… Si l’on a peur de ne pas y arriver seul, on peut s’entraîner à l’autonomie un pas après l’autre chaque jour. Si l’on a peur de ne pas être à la hauteur, on doit chercher une formation et progresser. Si l’on a peur que tout ne soit pas parfait, on peut s’entraîner à lâcher prise dans son quotidien sur de petites choses puis sur des choses plus grandes…

Exercice: tenir un journal de bord pour noter tous les progrès accomplis chaque jour: « Aujourd’hui j’ai dit non à la vendeuse de chaussure… (peur du rejet), demain je dis non à mes enfants pour une sortie (ils m’aimeront toujours autant), le surlendemain, je dis non à un partenaire professionnel, je m’affirme devant le banquier, ainsi de suite…

Comment passer à l’action?

Faire le premier pas vers le changement

Le plus dur à faire pour réaliser ses rêves est de faire le premier pas! C’est aussi bête que ça.

Quelle tournure ça peut prendre?

  • se renseigner sur les formations du métier de ses rêves
  • prendre un passeport pour voyager
  • prendre un coach pour se booster
  • créer son blog
  • déménager
  • se mettre au théâtre pour parler en public
  • passer un concours
  • apprendre une nouvelle langue
  • se relooker
  • écrire le titre et les premières lignes de son prochain livre

Suivre l’exemple de ceux qui ont dépassé leurs peurs et ont réussi

Avoir un modèle, un mentor, c’est ce que les plus grands ont toujours fait. Alors pourquoi ne pas les imiter? Inspirez-vous de ceux qui sont partis de rien et qui ont réussi. Lisez leur biographie, interviewez-les, regardez leurs vidéos… renseignez-vous sur leur parcours.

Prenez exemple sur eux. Ils n’ont pas forcément plus de talents que vous. Ce sont seulement des gens qui ont osé se former et exploiter leur potentiel. Ils ont eu les même peurs, les mêmes doutes que vous mais ils ont persévéré.

 Mettre en place un plan d’action

Que votre plan soit mental ou écrit, vous devez connaître les grandes lignes de votre démarche. Par exemple, si vous rêvez de faire partager des séjours en voilier aux touristes qui veulent voir les dauphins, vous devrez réfléchir à la formation, au permis bateau, au financement du projet (crowdfunding? emprunt bancaire? subventions? dons?..), aux autorisations de naviguer, à la promotion de votre projet…

Donnez-vous de manière précise ou approximative une durée pour passer chaque étape: 1 an pour passer mon permis et me former, 3 mois pour obtenir les autorisations de naviguer dans les eaux marines avec les dauphins, 1 an pour trouver les fonds.

 Et maintenant? Osez vos rêves!

 

Et si vous avez encore peur après tout ça, relisez mon article sur la reconversion professionnelle.

 

Vous avez aimé cet article? Abonnez-vous !

Laisser un commentaire